Back to top
fairytale_forest_by_iardacil-d4fjic9.jpg

L'émerveillement, le premier pas vers la protection de la nature

Sciences participatives

Avez-vous déjà passé quelques instants à observer un papillon butinant de fleurs en fleurs? Un vol de martinets lancés à pleine vitesse? Un faon caché dans les sous-bois? Les détails d'une fleur d'orchidée? La patience de l'araignée tissant, fil par fil, sa toile? Si ces instants privilégiés éveillent en celui qui les observe, de l'enfance à l'âge adulte, un sentiment d'émerveillement , un sentiment d'amour,  peuvent-ils être le premier pas vers une volonté d'agir pour protéger la nature et sa diversité? « Imaginons que l’incroyable complexité de la vie sur Terre puisse être condensée et portée ainsi auprès du grand public ? Imaginons que le mot ‘biodiversité’ ne représente plus seulement un ensemble de concepts scientifiques, mais un sentiment d’émotion mêlé d’admiration et d’émerveillement ? Communiquer sur la biodiversité ne déclencherait-il pas alors des actions de protection dans le monde entier ? ». Tels sont les mots que vous pourrez entendre dans la vidéo réalisée  par l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) et le bureau d'étude anglais Futerra. Intitulée "Love.NotLoss", cette vidéo vise à promouvoir un renouveau des messages ainsi qu'une communication sensible, positive et engageante  pour mobiliser davantage en faveur de la préservation de la biodiversité. Elle s'accompagne d'une étude détaillée "Branding biodiversity, the new nature message". C’est sur cette nouvelle approche positive et émotionnelle que l’UICN et le bureau d’étude anglais Futerra proposent de communiquer. Il est important de consacrer une plus grande part de nos messages sur la biodiversité à l’émerveillement et à l’action, afin de promouvoir une nouvelle « culture de la nature » et d’inspirer les changements de comportements en faveur de la biodiversité. Cette approche sensible et positive ne doit néanmoins pas se substituer aux messages d’alerte sur l’érosion de la biodiversité. L’information via des données factuelles sur la perte d’espèces ou la dégradation des écosystèmes reste essentielle. Les communicants peuvent aider à changer les comportements en faveur de la biodiversité en portant en parallèle les messages d’émerveillement, d’alerte et d’action. Grâce aux experts de la Commission Éducation et Communication du Comité français de l’UICN, ces deux outils sont disponibles en français. Lire la vidéo "Love.Not Loss" | Français (VF) | Anglais (VO)    Télécharger l’étude "Branding biodiversity" | Français (VF) | Anglais (VO) Vous pouvez également télécharger la vidéo en français (23,6 Mo). 

Merci à Magali pour ce billet :) !