Back to top
SAM_0110.JPG

Questions à Jérémy Salinier, animateur de Sauvages de ma rue !

Sciences participatives

Nous vous avons présenté les Sauvages de ma rue, puis Nathalie Machon, responsable scientifique du programme a répondu à nos questions, vous commencez donc à bien connaître ce programme ! De même que pour le Spipoll, il nous semblait important que vous puissiez mettre un nom sur l'animateur du réseau des Sauvages. Il travaille en duo avec Gabrielle Martin, dont vous avez lu un article il y a quelques jours, c'est Jérémy Salinier qui répond aujourd'hui nos questions ! Merci à lui !

 

Pourrais-tu te présenter en quelques mots, en décrivant quelle est ta mission dans l'animation de Sauvages de ma rue et de quelle façon tu y interviens ?

Je suis Jérémy Salinier, salarié de l'association internationale des botanistes francophones Tela Botanica, et responsable de l'animation du projet Sauvages de ma rue dans toutes les villes de France. Mon rôle est principalement d'être un intermédiaire entre l'équipe de recherche et les participants au programme. Je suis à l'écoute des participants afin de développer des outils et des analyses adaptés à leurs attentes.

 

Est-ce ton travail à plein temps ?

 Le programme ayant réellement commencé ce printemps 2012, c'est vraiment un travail à plein temps, car il faut aussi relayer la communication auprès des associations locales, des mairies, etc. qui veulent s'impliquer et organiser des sorties sauvages. Je m'occupe également d'aider les participants qui auraient des difficultés à déterminer les espèces, à organiser leurs sorties, à utiliser les outils informatiques...

Comment en vient-on à être animateur de programme de sciences participatives ?

Lorsqu'on a une passion pour une science, dans mon cas la botanique, et qu'on souhaite la voir partager par le plus grand nombre, c'est une chance de pouvoir travailler à un programme grand public ayant une large cible, d'autant plus quand on sait l'intérêt scientifique que représentent les données!  

Quels sont les premiers retours des observateurs participant à Sauvages de ma rue ? 

Selon nos premiers échos, les participants sont très satisfaits, car c'est un programme auquel il est très facile pour chacun de participer, nul besoin de matériel spécifique  ni de connaissances avancées, tout est en ligne. Et surtout c'est un des rares programme que peuvent faire les urbains sans jardin ni accès facile aux campagnes. Il est donc aussi adapté à tous les scolaires. Tela Botanica a créé de nouveaux outils webs dont les retours sont très positifs: en particulier une interface de saisie simple d'utilisation, et la carte de tous les relevés.

 Quelles sont les principales raisons pour lesquelles on te sollicite?

La plupart des gens me contactent pour savoir si des structures organisent des sorties dans leurs quartiers, si leur mairie est impliquée, etc. On sent que les citoyens sont bien souvent dans l'attente de l'action politique.

Comment peut-on te contacter ? 

C'est très simple, n'hésitez pas à m'écrire à sauvages@tela-botanica.org. Je vous répondrai sans faute. Vous pouvez aussi me retrouver dans plusieurs animations de terrain partout en France, dont nous vous informons sur les réseaux sociaux du programme. 

Fond de carte