Back to top
Plage_vivante © Isabelle_LE-VIOL - MNHN

Plages vivantes

Public :  pour tous

Periode : toute l'année

Objet : laisse de mer

 

Le programme « Plages Vivantes » est un observatoire participatif de la biodiversité des hauts de plages, visant à mieux comprendre et prédire les effets des changements globaux et locaux.

L'observatoire s'intéresse en particulier aux laisses de mer et les compartiments biologiques qui lui sont liés.

Qu'est-ce que la laisse de mer et pourquoi l'étudier ? 

Laissées par la mer sur le haut des plages, ces accumulations de débris d’origine végétale, animale, mêlés aux débris liés aux activités humaines, ne sont pas que de simples déchets inutiles : ils contribuent à l’équilibre naturel des plages ! En plus d’être à la base d’un large réseau trophique et de participer à la stabilisation du trait de côte, ces laisses accueillent une diversité d’espèces dont le cycle de vie est étroitement lié à ce milieu.

Aujourd’hui, cet habitat au rôle écologique clé est soumis à de profonds changements d’origine anthropique (pollution, ramassage de ces laisses…) et climatique, qui modifient sa composition, son fonctionnement et sa dynamique naturelle, et affectent la conservation d’espèces emblématiques qui lui sont liées. Documenter et comprendre ces changements pour mieux conserver cet écosystème, là est tout l’enjeu du programme Plages Vivantes, qui se déclinera en plusieurs protocoles.

Observez les algues avec le protocole ALAMER

Dans quelle mesure les espèces d’algues de la laisse de mer sont-elles différentes d’une plage à l’autre et au cours des saisons ? Reflètent-elles la composition en algues des habitats marins à proximité ? Pour tenter, entre autres, de répondre à ces questions, les chercheurs ont besoin de données. C'est pourquoi ils ont créé ce tout premier protocole.

L’objectif  ? Étudier le volume et la composition en algues des laisses de mer, dans le temps et l’espace. Pour participer, nul besoin d’être un spécialiste. Les écolier peuvent aller à la découverte des espèces de nos côtes et identifier une trentaine d'espèces ou groupes d’espèces d’algues. Ces données sont précieuses et viendront enrichir les connaissances des scientifiques, pour mieux conserver les espèces et les habitats.

 

 

Animation / Coordination scientifique 

Pauline POISSON  | plagesvivantes@mnhn.fr  

Isabelle LE VIOL

Christian KERBIRIOU

 

 

 

       
logo_mnhn-centre.jpg