Back to top
bandeau.jpg

Célébrons la Journée mondiale du Papillon

Sciences participatives

Lancée pour la 1ère fois cette année par Noé et ses partenaires, la Journée mondiale du Papillon sera célébrée tous les 1er juillet. 

Paon_du_jour_credit_L._Brevet.jpg

Paon du jour - crédit : Laetitia Brevet

Célébrons la Journée mondiale du Papillon le 1er juillet.
Pour la première fois en 2024, Noé, association de protection de la nature depuis plus de vingt ans, lance un nouveau rendez-vous annuel le 1er juillet en célébrant la Journée mondiale du Papillon. Ces insectes ne sont pas seulement appréciés pour leur beauté et leur diversité, mais ils jouent également un rôle crucial dans l'indication de la santé des écosystèmes. En effet, leur déclin est un signe révélateur de la détérioration de l'environnement.

Le papillon : un indicateur de bonne santé de l’environnement
Le papillon existe dans tous les milieux terrestres et dans l’immense majorité des pays dans le monde. C’est bien simple, sur notre planète, 1 espèce vivante sur 10 est un papillon ! Par ailleurs, il est un formidable indicateur de la bonne santé d’un écosystème. Avec un cycle de vie court et complexe, la présence de papillons est synonyme de la bonne santé d’un environnement. A contrario, en observer de moins en moins dans nos jardins traduit la crise que traverse la biodiversité actuellement.

Une journée mondiale pour sensibiliser à l’importance des papillons et à leur disparition
Un triste constat s’impose néanmoins : 200 des 300 espèces de papillons présentes sur notre territoire ont disparu d’au moins un département français. Les principales causes de ce déclin : la destruction des habitats naturels des papillons, les pollutions et notamment le recours massif aux pesticides, et le changement climatique. C’est pourquoi, au côté de Noé nous vous donnons rendez-vous chaque 1er juillet pour célébrer le papillon et sensibiliser à son déclin et à l’importance d’agir pour sa protection.

Pour participer au suivi des papillons, afin de mieux connaître l’état de leurs populations et conduire des études scientifiques sur ce qui cause leurs déclins ou améliore leur état, plusieurs observatoires de science participative sont proposés par Vigie-Nature :

- Opération Papillons, en partenariat avec Noé, est accessible à tout le monde : aucune connaissance préalable n’est nécessaire. En vous aidant des documents pédagogiques vous apprendrez à les identifier. Vous contribuerez en envoyer vos observations réalisées selon le protocole de l’observatoire. Accédez au site internet de l’observatoire

- le STERF, suivi temporel des rhopalocères de France, est dédié aux naturalistes qui savent reconnaitre les papillons diurnes. Il est intégré au Suivi européen des Papillons (European Butterfly Monitoring Scheme) et permet de renseigner l’indicateur des papillons de prairies mobilisé pour le suivi des progrès réalisés pour la réalisation des objectifs de développement durable dans l'UE. Accédez au site internet de l’observatoire

- Propage, en partenariat avec Noé, le suivi des papillons pour les gestionnaires d’espaces verts (prairies urbaines et espaces naturels). Accédez au site internet de l’observatoire

- Transect Papillons : vous travaillez en lien avec l’agriculture ? Ce suivi fait partie des protocoles de l’Observatoire Agricole de la Biodiversité pour mieux connaître l’impact des pratiques agricoles sur la biodiversité. Accédez au site internet de l’observatoire

Quelques infos à retenir :
L’indicateur européen des papillons de prairies montre un déclin de 36% des populations de ces papillons entre 2010 et 20201. Parmi ces espèces en déclin, le Myrtil (Maniola jurtina), l’Argus bleu (Polyommatus icarus) et la Mégère (Lasiommata megera), que l'on retrouve dans nos jardins, sont en train de se raréfier à grande échelle2. La destruction des habitats est une des nombreuses causes du déclin des papillons. Depuis 1950, 97 % des prairies européennes ont disparu, ce qui a considérablement réduit les espaces disponibles pour les papillons3. Le changement climatique affecte la distribution des plantes hôtes des papillons et perturbe les cycles de vie des espèces. L'impact de ce phénomène sur la production alimentaire mondiale pourrait s'avérer majeur4. Les papillons sont sensibles à la pollution lumineuse, qui perturbe leurs comportements de reproduction, de migration et de recherche de nourriture. Les lumières artificielles peuvent désorienter les papillons nocturnes, les empêchant de trouver leur habitat5. Les résidus de pesticides peuvent persister dans l'environnement pendant des années après leur application, contaminant les sols, l'eau et les plantes. Cette contamination peut avoir des effets à long terme sur les populations de papillons6.

A propos de Noé :
Noé est une association de protection de la nature qui a pour vision de réinventer un monde vivant et durable où biodiversité et humanité vivent en harmonie. Pour cela, l’association se donne pour mission de :
•Sauvegarder les espèces vivantes menacées,
•Préserver les espaces naturels,
•Restaurer ceux qui ont été trop altérés par le passé,
•Accompagner les individus et les entreprises à réduire leur pression sur le vivant et à se reconnecter à la nature

HD et Angélique de Noé

références :
1) Biodiversité : L'indicateur européen des papillons de prairie en déclin, Luxembourg Institute of Science and Technology, voir aussi le rapport technique européen 1990-2020
2) Guide de terrain pour les Observatoires de sciences participatives :
3) The decline of butterflies in Europe: Problems, significance, and possible solutions
4) Etude de Oecologia, Effects of climate change on Lepidoptera pollen loads and their pollination services in space and time
5) Rapport de l’ARB IDF sur la pollution lumineuse et les insectes, par Alexis Borges et Bruno Didier
6) Le rapport du Groupe de travail sur les pesticides systémiques : A lire sur Equiterre
voir aussi le rapport sur la réduction des pesticides en France : Pourquoi un tel échec ? Fondation pour la Nature & l’Homme – page 12, L’impact avéré des pesticides sur la biodiversité et la santé.

 

Vous aimerez aussi

Sciences participatives
richesse_totale.png
28 Juin 2024

Où sont les pollinisateurs ?

Sciences participatives
Volvic- Rencontre_annuelle_du_spipoll_2018_c_gregoire_lois.jpg
28 Juin 2024

Un prix pour le Spipoll

Sciences participatives
GT Biodiv en ville - juin 24.jpg
11 Juin 2024

Dernières nouvelles de la biodiversité en ville

Fond de carte