Back to top
bandeau.jpg

Martin Jeanmougin, nouveau coordinateur des observatoires gestionnaires

Sciences participatives

 

Début décembre, Martin Jeanmougin a intégré l’équipe Vigie-Nature pour occuper le poste de coordinateur des observatoires gestionnaires en remplacement de Gabrielle Martin partie vers de nouveaux horizons botaniques. Présentation du nouveau référent Florilèges et Propage.

 

martin_jeanmougin_2.jpg

 

Quel est ton parcours professionnel ?

J’ai commencé à travailler dans notre laboratoire du Muséum, le CESCO, il y a plusieurs années déjà. C’était dans le cadre d’un stage de master sur les libellules en milieu urbain. J’ai donc plutôt une affinité pour l’entomologie, même si j’ai débuté l’étude naturaliste par la botanique et l’ornithologie au lycée et à la fac. Après ce stage, je me suis lancé dans une thèse explorant les relations entre espèces et habitats. Dans ce cadre, j’ai entre autres analysé les données Vigie-Nature, en particulier celles du STOC pour les oiseaux et celles du SPIPOLL pour les insectes pollinisateurs.

Je connais donc relativement bien les sciences participatives et le fonctionnement de notre programme. J’ai d’ailleurs participé plus récemment, et toujours en lien avec Vigie-Nature, au développement d’indicateurs des tendances populationnelles des papillons en m’appuyant sur les données du STERF. Après quelques années à l’étranger pour des post-doctorats, notamment au Canada où j'ai travaillé sur les communautés de plantes et d’invertébrés aquatiques des milieux humides de l’Alberta, je suis revenu en France où pendant deux ans j’ai été chargé d’enseignements et de recherche à l’université de Grenoble. Je suis aujourd’hui ravi de retrouver le CESCO et l’équipe Vigie-Nature où je me sens pleinement intégré.

Quels sont les chantiers qui t’attendent cette année ?

Nous allons continuer à travailler sur le développement d’indicateurs pertinents pour les gestionnaires à l’échelle de leurs sites. Nous essayerons aussi de perfectionner les fonctionnalités du nouveau site Espaces verts et surtout, chose qui reste une priorité, améliorer la restitution des résultats pour les participants. Nous invitons d’ailleurs tous les participants du Propage et de Florilèges à nous faire des retours sur le site et ses fonctionnalités ou sur les difficultés rencontrées dans son utilisation [voir adresse ci-dessous]. Cela ne pourra que permettre son amélioration future. A plus longue échéance, j’espère pouvoir valoriser scientifiquement les données nationales de ces programmes en continuant les analyses engagées au CESCO. Enfin, j’aimerais aussi développer des actions autour du STELI, le programme de Vigie-Nature dédié aux libellules, en réfléchissant en particulier à son adaptabilité pour les gestionnaires désireux de suivre aussi leurs zones humides. A suivre !

Quels sont les grands rendez-vous de l'année pour les participants ?

Nous allons remettre en place les formations cette année qui auront lieu au printemps, en croisant les doigts pour que le contexte sanitaire soit favorable. Dans un premier temps nous allons relancer auprès des participants et des structures un appel à manifestation d’intérêt et évaluerons ainsi au mieux les besoins prioritaires. Courant mars nous publierons les bilans 2021 des deux observatoires. Et enfin nous ferons tout pour que les rencontres nationales du Propage et de Florilèges aient lieu en fin d’année. Dans l’attente, il me tarde d’être au printemps pour mon premier lancement de saison et pour vous retrouver sur le terrain !

 

 

Contact Propage : propage@noe.org | Contact Florilèges : florileges-prairies@mnhn.fr

Contact MNHN : Martin Jeanmougin - martin.jeanmougin@mnhn.fr

 

 

Vous aimerez aussi

Sciences participatives
greg_-_ia-_conf.jpg
21 Novembre 2022

L’Intelligence artificielle dans des programmes Vigie-Nature

Sciences participatives
protocole QUBS - etudiants.jpg
17 Novembre 2022

Retour de terrain !

Sciences participatives
Glomeridae - crédits : Nicolas Henon.jpg
16 Novembre 2022

Qubs, le suivi du sol dans toutes ses dimensions

Fond de carte