Back to top
bandeau.jpg

Renature ta cour, par VNE

Sciences participatives

VNE, c’est Vigie-Nature École. Renature ta cour, c’est un jeu sérieux. Ici il est question de favoriser la biodiversité dans les cours d’établissements scolaires, d’une liste de onze actions, de retours d’expériences en vidéo et d’un jeu sérieux pour s’y mettre. Vous n’êtes plus à l’école ? Bonne nouvelle : les actions proposées et les informations associées sont aussi valables hors de la sphère scolaire ;)

Onze actions à mettre en œuvre
Vigie-Nature École propose aux scolaires de suivre l’évolution de la biodiversité que l’on peut rencontrer au quotidien dans ou autour de son établissement : découvrir la diversité des plantes, des insectes pollinisateurs, de la faune du sol, des oiseaux ou encore d’autres groupes d’espèces, apprendre sur le vivant, s'initier à la démarche scientifique, qu’il s’agisse de recueillir des données et/ou de les analyser. Mais encore ? Vigie-Nature Ecole souhaite que les élèves puissent se rendre compte que l’on peut agir en faveur de la biodiversité. Comment ? Par la mise en place d’actions ou de pratiques simples dans les espaces extérieurs de l’établissement ou à proximité. Planter une prairie fleurie, construire et installer un nichoir à oiseaux, créer des murets en pierre sèche…ou simplement moins intervenir dans les espaces verts. Onze actions sont décrites avec des explications et nombre de conseils sur le site internet VNE : Liste des actions

Des explications et des témoignages en vidéo
Réaliser les protocoles de suivi permet d’avoir une évaluation de l’état de la biodiversité ou d’un groupe d’espèce. Les réitérer d’une année sur l’autre permet de suivre l’évolution de cette biodiversité. Et si entre temps, vous mettez en place une action qui favorise la biodiversité, vous pourrez évaluer l’effet de cette action dans le temps. Pour vous donner des exemples concrets, Jeanne Buffet a sillonné le territoire, posé sa caméra dans des maternelles, des collèges et des lycées qui pratiquent des protocoles de VNE et ont mis en place des pratiques favorisant la biodiversité. Jeanne a rejoint l’équipe Vigie-Nature après un second cycle en Biologie des organismes et écologie, et un master en journalisme et vulgarisation scientifique. Elle se concentre maintenant sur l’introduction de la pratique du dessin dans VNE, mais c’est un autre sujet, sur lequel nous reviendrons… Tout au long de l’année dernière, elle a interrogé et filmé les élèves et les professeurs à l’œuvre : Les vidéos sont désormais disponibles sur le site, accessibles en cliquant sur « en savoir plus » dans la liste des actions. Par exemple, dans celle intitulée « Moins intervenir dans les espaces verts » vous découvrirez les témoignages Marc Boulanger, enseignant en lycée (académie d’Amiens), et d’Anaïs, éco-déléguée, qui racontent comment les plantes et les insectes sont revenus lorsqu’ils ont décidé d’arrêter les tontes (une action peut être une non-action !). Vous pourrez y comprendre l’importance de la connectivité pour que la circulation puisse être rétablie entre différents milieux en regardant la vidéo « créer des haies ». Ou encore apprendre que 60% des espèces d’abeilles nichent dans le sol… Toute une mine d’informations pour ceux qui souhaitent changer leur environnement de proximité !

Et un jeu sérieux pour s’y mettre !
L’environnement est l’affaire de tous, et mettre en place des actions ou aménagements qui favorisent la biodiversité dans un espace commun comme une cour d’école implique un collectif. Un collectif, avec une volonté commune, une organisation qui convienne à chaque partie, donc des prises de décisions élaborées à plusieurs. Soit, de la prise de parole pour exprimer des idées, pour informer, expliciter, de l’empathie pour comprendre les contraintes de chacun, trouver des solutions. Forte de l’accompagnement que l’équipe de VNE dispense depuis de nombreuses années auprès des scolaires, un jeu sérieux est né1 au printemps dernier comme dispositif pour expérimenter cette arène de discussion en milieu scolaire. 
Dans ce jeu, vous jouerez le rôle d’un élève ou d’un enseignant, qui souhaite que la biodiversité augmente, celui d’un membre de la direction, qui gère un budget et l'image qu'ont les parents de l’établissement, ou encore d’un membre de l’équipe technique, responsable de la sécurité des élèves et assurant diverses tâches. Les trois équipes ont des motivations, des responsabilités et des contraintes différentes. Elles doivent s’accorder pour mettre en place des mesures en faveur de la biodiversité.

Le déroulement de « Renature ta cour »
Au début, il y a le contexte : un plateau représentant une cour d’école pour visualiser un espace, et un diagnostic de l’état de la biodiversité. La cour a été inspirée par une école fréquentée par un membre de l’équipe, la cours est bétonnée, il y a quelques arbres, et l’école jouxte un parc. Ce dernier élément n’est pas anodin : il permet un retour rapide de la biodiversité dans la cour selon les actions mises en place. Le diagnostic de la biodiversité a été élaboré de manière à représenter une situation classique pour un établissement scolaire plutôt urbain, à savoir qu’elle n’est pas très abondante.

La première partie du jeu consiste à s’accorder sur les trois mesures à mettre en place la première année, chacune des équipes ayant ses propres points de vigilance à faire valoir et ses marges de manœuvre : si la discussion est le principal moyen, l’équipe de direction et l’équipe technique peuvent poser un véto… A chacune des mesures, représentées par des cartes « action », sont associées des caractéristiques représentant de manière simplifiée leurs effets et implications : le(s) groupe(s) d’espèce(s) favorisée(s), l’effet sur l’abondance de tel ou tel groupe, le budget nécessaire, l’effet sur l’image de l’établissement, le temps à investir pour la mise en place ou le maintien de la mesure, et éventuellement d’autres informations (comme par exemple une contrainte saisonnière pour la mise en place). Ainsi, planter des haies ou laisser un espace non géré permet d’augmenter la biodiversité de manière efficace mais si les haies donnent une image positive de l’établissement, l’espace non géré peut donner une mauvaise image et prêter à débat : pourquoi cette mauvaise image, est-ce une impression de laisser-aller ? Comment mettre en place cette action sans que l’image en pâtisse ?  

RenatureTaCour.jpg

Elèves du master MEEF Université Paris-Cité jouant à Renature ta cour. (crédit photo : Simon Bénateau)

A l’issue de cette première année, chacun dépose sa casquette, quitte son rôle, pour répondre ensemble à quelques questions associées aux actions définies : c’est un temps de réflexion et d’apprentissage… qui permet d’obtenir quelques bonus !
Il y a également le tirage des cartes "aléas", inspirées d’évènements réels, que l’équipe VNE a rencontré en accompagnant des projets : une sécheresse qui compromet les effets de la prairie fleurie, occasionnant un malus sur cette action, ou encore, le recrutement d'un nouvel agent dans l'équipe technique, rapportant un bonus pour le temps passé à la mise en place d’un aménagement...
Ensuite, chacun remet sa casquette pour trouver un consensus sur les trois actions à mettre en place une seconde année. Le jeu se termine par un bilan pour chaque point de vigilance (biodiversité, budget, temps...) pour évaluer dans quelle mesure le collectif a su trouver les solutions qui lui convienne.

La règle et tous les éléments du jeu sont téléchargeables sur site internet Vigie-Nature Ecole : Accéder à la page Renature ta cour
Et l’équipe réfléchit d’ores et déjà à produire des contextes différents, des contraintes modulables, pour que chaque école puisse s’approprier au mieux le jeu. Affaire à suivre...

HD.

1 Ce jeu a été élaboré par l’équipe de VNE à l’occasion de la clôture du projet « On s’active pour la biodiv » mené par la DRIEAT île de France et les académies de la région. https://www.drieat.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/on-s-active-pour-la-biodiv-r1891.html

 

 

Vous aimerez aussi

Sciences participatives
Lise_Bartholus.png
8 Février 2024

Les tendances à la mode

Sciences participatives
pinson_du_nord_Tricheux Gilles_CCBYSA3.jpeg
25 Janvier 2024

Que chantent les oiseaux ?

Sciences participatives
chauves-souris © daniel_spiess
16 Janvier 2024

Vigie-Nature vous souhaite…

Fond de carte