Back to top
Trichius_faschiatus (1).jpg

Le Suivi Photographique des Insectes Pollinisateurs : devenez photo-reporter dans le monde des petites bêtes !

Sciences participatives

Chaque lundi des prochaines semaines à venir, nous vous présenterons un observatoire du programme Vigie-Nature, l'objectif étant, si vous êtes passé(e) à coté, de découvrir, ou peut être redécouvrir nos programmes, les connaître un peu mieux et vous donner envie d'y participer ! Nous ouvrons donc cette semaine avec la présentation du Spipoll !

Alors, le Spipoll, qu'est-ce que c'est ?

Le Spipoll, ou Suivi Photographique des Insectes POLLinisateurs, a pour objectif de mesurer des variations de diversité d’insectes floricoles dans l’espace (la France métropolitaine) et dans le temps (au cours des saisons, année après année). Un insecte est dit « floricole » dès lors qu’il interagit avec des fleurs, que ce soit pour se nourrir de pollen ou de nectar ou encore pour repérer une proie.Alors, se déplaçant d’une fleur à une autre, ces insectes floricoles peuvent, par chance, transporter du pollen et ainsi effectuer la pollinisation, c’est-à-dire la reproduction des plantes à fleurs. Les insectes floricoles, parfois donc pollinisateurs, sont essentiels au fonctionnement des écosystèmes terrestres en assurant la reproduction d’environ 80% des plantes à fleurs.

En France et dans le monde, il y a un néanmoins un manque d’informations sur l’état de santé des pollinisateurs. Survivent-ils en milieux agricoles ? Préfèrent-ils les milieux urbains ou forestiers ? Sont-ils en déclins ? Si oui, est-ce le cas sur l’ensemble de la France ou cela dépend-il des paysages ? Plus important encore, y-a-t-il une réponse commune à ces questions pour l’ensemble des insectes floricoles, papillons et abeilles, syrphes et coccinelles ?

Les participants aux Spipoll (les « Spipolliens »), photographiant des insectes butinant une espèce de fleur, créent alors de véritables collections d’insectes interagissant avec à une plante en un lieu et un moment donné. Du spipoll-addict (certains participants effectuent plusieurs de dizaines de collections par an) au Spipollien occasionnel, chaque collection apporte son lot d’information nous permettant de mieux connaître l’état de santé de nos pollinisateurs et de répondre à certaines des questions posées plus haut. 

Curieux d’en apprendre plus sur les insectes et d’apporter sa pierre à ce projet de recherche, un nouveau Spipollien a à sa disposition :

- des tutoriels lui expliquant où, quand et comment photographier des insectes,- des outils informatiques pour nommer les insectes qu’il a observés,- un forum pour échanger avec la communauté Spipoll,- une communauté de Spipolliens qui l’aideront dans l’identification de ses insectes.

 

Des entomologistes de l’Office Pour les Insectes et leur Environnement (Opie) sont aussi là pour aider les participants.

Depuis le lancement du Spipoll en 2010, près de 5700 collections ont été chargées sur le site du Spipoll. Cela correspond à plus de 45000 photos d’insectes à parcourir, filtrer par date, localisation, type de fleurs ou d’habitats et avec lesquels comparer ce que l’on a déjà observé soi-même dans différentes conditions !

Avec le printemps 2012 bien installé et des températures qui montent (si si :) , y compris dans la moitié Nord de la France), c’est le moment idéal pour (re)découvrir le Spipoll et (re)commencer à « collectionner les collections d’insectes » !

Merci à Nicolas DEGUINES pour cet article, et à vos appareils ! :)

 

En savoir plus : > Participer au Spipoll

 

Le SPIPOLL est une initiative du Muséum national d'Histoire naturelle et de l'Office pour les insectes et leur environnement avec le soutien du Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement.

Vous aimerez aussi

Sciences participatives
greg_-_ia-_conf.jpg
21 Novembre 2022

L’Intelligence artificielle dans des programmes Vigie-Nature

Sciences participatives
protocole QUBS - etudiants.jpg
17 Novembre 2022

Retour de terrain !

Sciences participatives
Glomeridae - crédits : Nicolas Henon.jpg
16 Novembre 2022

Qubs, le suivi du sol dans toutes ses dimensions

Fond de carte