Back to top
papillon © Martin Jeanmougin -mhn

Suivi Temporel des Rhopalocères de France (STERF)

 

 

Public :  naturalistes

Période d'obervation : de mars à octobre 

Objet d'observation : rhopalocères

 

   
logo-sterf.png

        

 

 

 

 

 

 

 

Présentation

Le STERF vise à fournir un outil d’évaluation de la santé des communautés de papillons diurnes (rhopalocères), à l’instar de ce qui est fait en France sur les oiseaux depuis une vingtaine d’années (programme STOC), et dans d’autres pays d’Europe sur les papillons (Butterfly Monitoring Scheme britannique, Vlinderstichting néerlandais entre autres).

Ces programmes de suivi fructueux ont permis de quantifier les variations de populations des différentes espèces, notamment en fonction des préférences d’habitats. Leur pertinence est telle que les indicateurs qui en sont tirés sont utilisés au niveau européen pour suivre les conséquences des changements climatiques sur les populations de papillons et pour orienter les politiques d’aménagement (Farmland Bird Indicator par exemple).

 
Aujourd’hui, environ 120 sites sont suivis en France, ce qui est encourageant, mais encore insuffisant pour pouvoir étudier de façon fine l’évolution des populations de papillons à l’échelle du territoire. Nous voulons donc que l’année 2010 soit celle de l’élargissement du réseau du STERF, et invitons toutes les personnes motivées à devenir observateurs du STERF.

ANIMATION : CE QUI A CHANGE EN 2021

En 2021, l'OPIE a été missionné par l'OFB pour apporter son savoir-faire et son expérience afin de redynamiser l'animation nationale du STERF. L'objectif était de recréer une communauté active produisant une quantité suffisante de données pour publier des tendances temporelles nationales, pour les rhopalocères et zygènes communs. Une réflexion a été menée avec le Muséum et les Réserves Naturelles de France pour que le STERF attire encore davantage de participants, et pour qu'il intègre le protocole de suivi des rhopalocères de RNF.

En particulier, des réflexions ont été menées avec les acteurs concernés (lépidoptéristes, associations naturalistes, collectivités) pour préparer la transition vers un STERF plus dynamique. Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de l'atelier de février 2022, qui résume les discussions et les orientations futures.

 

 

 

Comment particper ? 

Ce suivi est destiné aux naturalistes et lépidoptéristes capables de reconnaître à vue la majorité des espèces communes présentes dans leur région.

 

 

  • Animation : 

Benoît Fontaine | fontaine@mnhn.fr

  • Coordination scientifique : 

Benoît Fontaine 

                    

         

 

Logo MNHN

   

 

 

 

 

 

 

 

A lire  :

À la une

Fond de carte